Témoignages après la parution de GABY LE MAGNIFIQUE


TEMOIGNAGES reçus après la publication de GABY LE MAGNIFIQUE



1/ du monde professionnel :

Cher Président, chers amis



Très touché par l’expression de ces vœux en mémoire de Gaby, celui qui fut un mentor lors de ma nomination comme Instructeur d’art dramatique à la jeunesse et aux sports en 1956.

Celui qui, plus tard, devint un estimé collègue et un ami fidèle, moi-même devenu directeur de la maison de la culture du Havre puis de celle de  La Rochelle.

Avant de manquer perdre mon âme au service du cinéma et de  la télévision !

Une alternative qui me permit cependant de rencontrer Gaby une dernière fois le 25 novembre 2001 à Bourges, pour la commémoration du centenaire de la naissance de Malraux,

et un spécial Bouillon de la culture avec Bernard Pivot, produit par ma société à la demande de Catherine Tasca.

Au cours d’une intervention, je n’ai pas manqué de rappeler les propos, d’anthologie, de Gaby, jamais oubliés  au fil de mes responsabilités (culture, télévision) dans plusieurs villes de France : “ Il y a, dans la rencontre entre le poète et l’élu, le seul créateur attendu par notre époque !”. Pas facile à mettre en œuvre, mais quand ça marche, ça marche !



Aujourd'hui, poésie et culture, plus que jamais nos armes contre l’obscurantisme, le racisme, l’exclusion, le fanatisme !



Bon courage, amis,

Que 2016 vous soit une bonne année :

À double cœur rien d’impossible

N’est-ce pas ?



Bernard Mounier ancien directeur de la Maison de la culture du Havre,



********** ° **********

Monsieur le Président, cher François,

 Je te remercie d'avoir pris l'initiative de marquer le 5 ème  anniversaire "de la sortie de scène de Gaby ". Ton message nous a plongé dans les souvenirs fraternels de notre jeunesse et de la genèse de notre vie d'homme et d'artiste?! Au cœur de ces apprentissages il y a  Gaby . Inoubliable. Texte et images se répondaient sur la carte du tendre!! Deux grands mercis à  toi qui conduis des initiatives qui doublent notre plaisir.

Marcel  Guignard. Ancien comédien de la Comédie de Bourges

********** ° **********

Cher François Carré,

Merci de m'adresser les infos de Double Cœur. Je trouve remarquable que vous gardiez vivante la mémoire de la décentralisation et des artistes qui l'ont marquée.

Pour nous, à Annecy, ça s'avère difficile. Comme si les professionnels et les politiques d'aujourd'hui n'avaient pas besoin de mémoire.



Daniel Sonzini premier directeur du Centre d’Action Culturelle puis Scène nationale de BONLIEU – ANNECY -



********** ° **********



Bonjour François Carré,



Je profite de la période des vœux pour vous remercier de l’hommage plus que mérité rendu à Gaby Monnet.

Vous êtes les seuls à y avoir pensé, ça fait chaud au cœur.

La mémoire de Gaby n’a pas effleuré la pensée des édiles d’Annecy, à commencer par le directeur de Bonlieu Scène Nationale qui n’en a rien à faire : le nom de la salle de création Gaby Monnet est quasi ignoré.

Un grand MERCI du fond du cœur, et tous mes vœux pour que Double Cœur poursuive son action de mémoire et de création.

Je vous souhaite une année 2016 pleine d’activités et de dynamisme.

Très cordialement



Michel Odesser  animateur d’atelier pédagogiques d’histoire (ANNECY)





********** ° **********



Merci à toi, mon cher François d’écrire ce que tu écris et de me le faire parvenir.

Et aussi de m’avoir fait connaître ce beau texte d’Armelle Héliot.

Je suis content de notre soirée Hikmet et très heureux de te retrouver un peu plus et une peu mieux chaque fois.

Je t’embrasse,



Aristide Démonico Comédien Metteur en scène



2/ des adhérents et amis de Double Cœur :




Merci François, merci Alain. La mémoire subsiste pour certains, heureusement. Amitiés à tous,

Raymond Rovira

********** ° **********

Merci pour ces vœux...et pour l'évocation de ce grand homme que fut Gabriel Monnet. Il restera à jamais chéri par nos mémoires.

Belles fêtes à tous les amis de Double-Cœur,

   Michel Marc

********** ° **********

Bel hommage à celui qui aura consacré sa vie au théâtre et au public. Il le mérite. Respect Monsieur Monnet on ne vous oubliera pas.  

Aline Meilland

********** ° **********

Bonjour et merci, merci pour ce bel hommage !



Bernadette Déprez

********** ° **********

Merci beaucoup de votre beau texte...

Marie-Thérèse Oliva.

********** ° **********

Merci beaucoup pour ces images 

Maryse Radoux,